Octavener

Accueil > Webzine > Articles > Chroniques CD > Split CD - Zero Piernas/To-Bo (2010)

Split CD - Zero Piernas/To-Bo (2010)

dimanche 1er mai 2011 par octavener

Zero Piernas & To-Bo split CD - Cabeza En La Mierda

JPEG - 51 ko

Le noiser To-Bo et le collectif Zero Piernas ont sorti un split CD, du nom hautement chic de Cabeza En La Mierda. Le CD est sorti à seulement 14 exemplaires chez Industrial Noise Records.

C’est Zero Piernas qui ouvre le bal avec « A beautiful song for coprophilia acts ». Je ne pense pas qu’une traduction soit vraiment nécessaire, et il se trouve que le titre est tout à fait en accord avec le son, et ce n’est pas si fréquent que ça dans le noise.

Une voix claire, limpide, et légère répète en boucle une mélodie douce, envoûtante, et si belle qu’on ne se plaint même pas de l’entendre tourner pendant huit minutes. Bon ça c’est pour la partie « beautiful song » du titre. L’autre, « coprophilia acts » est largement mieux illustrée par la bande noise qui vient souiller cette voix angélique. Les deux pistes partent à niveaux équivalents, et puis le bruit prend le dessus, mais toujours avec ce fond mélodique qui aide à « faire passer ». Finalement le bruit se tait et laisse la voix conclure le morceau, brouillée par quelques parasites.

On entre dans le vif du sujet avec le 2ème titre : We love you, Veronica Moser. Après une recherche sur le net, il semblerait que Veronica Moser soit une actrice porno allemande... comme pour rappeler qu’on a à faire à des noisers, et pas à des beautiful songwriters, juste au cas ou on aurait pu se tromper. Musicalement, c’est une piste de 12 minutes de bruits passablement abrasifs faite de diverses pistes audios innocente séquestrées, malmenées, torturées mêmes ; soumises contre leur gré à une collossale quantité d’effets (mais surtout des distortions, hein). Le bruit est dense, et accroche-toi, t’auras peu de temps de répis durant ce morceau. C’est un bruit très chaotique, plein de rebondissements, de changements, de superpositions, toujours plus trituré. Un crescendo de surrenchère jusqu’à la fin, et quand on se dit que ça y est on a atteint l’intensité maximale, et ben non. Un morceau sévère et rigolo à la fois.

Le troisième titre de Zero Piernas et un morceau techno-indus ! C’est le genre de petite surprise qui fait très plaisir, parce que c’est un éclectisme qui n’est pas si courant que ça dans bien des galettes noise. Et puis un bon rythme, ça fait quand même plaisir. Quoiqu’il en soit ce rythme laisse place à une voix de femme qui raconte plein de choses en Allemand, et ce passage uniquement vocal dure suffisament longtemps pour se faire avoir par le morceau qui repart, mais cette fois en noise-indus. Et oui, éclectique mais pas trop quand même.fallait pas rêver. Je conseille ce passage à tous les gens qui aiment bien se ramoner les tympans avec une bonne perceuse auditive – et oui, pourquoi pas ? Certains écoutent bien Calogero.

To-Bo poursuit le CD en suivant le principe de la perceuse auditive, mais avec une mèche un tantinet plus grosse quand même. Son premier morceau Wischmobtango est assez horrible. De la puissance pure, faite de sons superposés le plus possible, avec le plus possible de saturation, le plus possible de bruit blanc, le plus possible de je-vous-emmerde-je-fais-du-noise. Horrible mais cohérent dans ce sens là, du coup. Code 123, est dans le genre toujours aussi puissant, mais le mixage et un judicieux équilibre grave/aigus en font un bon morceau.

Pas de grosse surprise sur la partie de To-Bo, 100% harsh-noise. Le troisième morceau est plus lent et un peu moins puissant, c’est quand même une grosse bouillie harsh-noise. Une assez bonne participation à part le premier morceau.

Et puis, comme si on s’en était pas déjà assez pris dans la gueule, Zero Piernas remet le couvert. Surfin’ Pope n’est pas seulement un titre cool, c’est un morceau indus assez intéressant et une fois de plus surprenant. Un sample de prière musulmane, avec une boucle electro-indus assez soft, et une basse reggae !

Ce long CD se termine sur Crown in the shit, encore un morceau indus à base de noise mixée avec de la tek, assez légère.
Une bonne participation pour Zero Piernas, original, varié, et surprendant. To-Bo nous a fait une bouillie un peu plus banale, mais extrêmement puissante. A utiliser pour se retourner la tête avec de la musique.


- Le site de Zero Piernas

- Le site de To-Bo

- Il reste visiblement quelques exemplaires en vente ici.


| Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP
Octavener (Octavener)
Directeur de publication : Daniel B.